appart en Chine

chine légendes taoisme rock chinois pop wilber royaumes mythologie empereur train olypique amour photo pédaler vélo boire alcool manger banquet famille mi-automne pop ,Wang Fei, Cui Jian, femme bateau Wuhan, Cao lao wai

17 octobre 2006

rideau de perles

Le rideau de perle s’agite et cliquète au rythme des vagues. Entre l’hôtel et la petite route du bord de mer un marronnier déploie des branches tordues d’arthrite. De l’autre côté de la route le granulé des galets se dorent au soleil d’automne.
L’hôtel est presque vide ; dans cette suite de couloirs blancs j’ai l’impression d’être le pensionnaire unique d’une maison de santé, d’un asile isolé. Mon corps est figé comme un vieux bloc de paraffine et mon visage cireux reflète un cerveau efficace dans les tâches domestiques mais qui s’enraie dans les moments où je pourrais et devrais le cultiver. Je dois trouver de nouvelles non-réponses à mes questions existentielles. La nihiliste insolence, devenue trop lourde, n’est plus de saison : j’ai perdu le feu sacré et mes aventures patinent, tellement loin des bateaux ivres !

La mer est un écran vide souligné par quelques barques qui ne s’en vont au large que pour ramener, laborieusement, un peu de calme et des fruits de mer. Les rêves de grand large m’évitaient d’éprouver, de reconnaître et d’accepter la comparaison avec le réel. Au-delà de l’immensité d’eau l’horizon épouse l’arrondi de la terre !

Je marche sur la plage, un pied dans la réalité et l’autre dans la mer. Largué en des confins incertains, je suis un myope qui préfère la vision sans lunettes.

Au restaurant de la plage, les huîtres ont le goût et l’odeur de la mer : je prends un bain sans me mouiller, je me risque sans m’éloigner, j’épuise les plaisirs et sort de l’eau à sec.
Je suis à l’hôtel pour me désempêtrer de ce flou figé et rassurant que je m’accorde comme une vision poétique.
Les vagues qui rentrent trop tard le soir ont la crête blanche en forme de pirogue renversée.Ert_

Posté par bbristo à 12:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire