appart en Chine

chine légendes taoisme rock chinois pop wilber royaumes mythologie empereur train olypique amour photo pédaler vélo boire alcool manger banquet famille mi-automne pop ,Wang Fei, Cui Jian, femme bateau Wuhan, Cao lao wai

11 octobre 2007

Les Chinoises sont flambeuses

La chanson raconte le ou les paris que font les femmes lorsqu’elles donnent leur jeunesse à un homme. J’aime bien cette musique…inspirée d’une chanson du Xinjiang, le pays des musulmans de Chine et je trouve l’animation bien faite, pleine d’humour et de culture.
C’est une actrice de 27 ans, née dans le Nord-est qui en est l’interprète : Jia Song, vous pouvez la voir dans le film callchinacinema« A Call For Love »
Ce film raconte l’histoire d’un homme qui n’en peut plus de manger toujours les mêmes pâtes que lui prépare sa femme. Il demande le divorce puis grâce à un téléphone portable magique (!) il rencontre 12 femmes toutes plus belles les unes que les autres. La première qu’il rencontre est interprétée par Jia Song.
Aucune de ces femmes ne lui conviendra et quand il se décidera à retourner chez sa femme, un autre homme aura déjà pris sa place devant le bol de pâtes qu'il déguste avec délice.
Fin de cette comédie assez bien faite mais qui n’a pas su s’empêcher de prêcher un peu de moral, comme la plupart de la production cinématographique nationale.

Revenons à la chanson dont voici les paroles traduites simplement.

Les femmes sont flambeuses elles parient sur qui elles vont se donner

Les femmes sont parieuses elles parient à qui elles vont donner leur printemps

De printemps il n’y en a qu’un, il faut miser sur le bon cheval

De printemps il n’y en a qu’un, il faut miser sur le bon cheval

Laquelle ressemblera à Mona Lisa tout sourire jamais de larmes
Laquelle ressemblera à l’impassible à Mona Lisa

Les femmes sont flambeuses elles perdent et attendent un nouveau cavalier                                    jia_song_blogappart          

Les femmes sont toutes parieuses elles ont croqué leur destin et attendent quelqu’un                                       

Le grand amour la prochaine fois il ne faudra pas se tromper                                                      

Quel grand amour ? Celui qui laisse les cœurs brisés ?                                           

Laquelle ressemblera à Mona Lisa tout sourire jamais de larmes                                       
Laquelle ressemblera à l’impassible à Mona Lisa

Le printemps il n’y en a qu’un, il faut miser sur le bon cheval

Le grand amour la prochaine fois il ne faudra pas se tromper


Assez traduit, pour enfin voir et écouter c'est ici

Pour voir la bande annonce du film, cliquez sur la photo de Petite Jia Song.

Posté par bbristo à 22:06 - mercredi musique - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire